JavaScript ist in Ihrem Browser deaktiviert. Ohne JavaScript funktioniert die Website nicht korrekt.
Top

Projets 2018

La jury a décidé

La cérémonie de remise du prix aura lieu en fin octobre 2018. A ce moment là, nous vous informerons par le Newsletter ou par mail.

 

Description des projets de conservation cynégétique transmis pour 2018

8 organisations de chasse ont transmis leurs projets pour le prix de conservation cynégétique 2018 de ChasseSuisse. Les projets soumis témoignent encore une fois du large éventail d’activités de conservation cynégétique des chasseurs. Vous trouverez ci-dessous la description de quelques projets.

Du 20 juin au 31 juillet, vous pourrez choisir le projet qui se verra décerner le prix du public. 

1. CIC Young Opinion

Objectif poursuivi par le projet: l’objectif de la journée pour les enfants consiste à faire décou-vrir la forêt et ses habitants (le gibier) de façon ludique et à leur faire prendre conscience de la nature, de la chasse et de l’écologie.

La journée des enfants est organisée annuellement et se déroulera à nouveau à Kriens en 2018. Une extension à d’autres sites est envisagée. Le nombre de participants varie actuelle-ment entre 15 et 30 enfants. Le nombre d’inscriptions dépend fortement de la météo.

 

2.Fédération de chasse de Haute-Engadine

Objectif poursuivi par le projet: protéger les populations de vipères existantes par des mesures adaptées et les réimplanter dans d’autres endroits pendant les phases de construction. Une fois le barrage achevé, valorisation de l’espace vital au moyen de différentes mesures et réintro-duction des vipères dans leur nouvel habitat.

Accompagnement du concept pour la protection des vipères dans la zone du nouveau barrage RhB entre Bever et Samedan. Notre travail a consisté à installer une clôture en film plastique de 400 mètres de long et à préserver les espaces vitaux adaptés aux reptiles pendant la phase de construction. Nous avons en outre aidé à capturer et à reloger les vipères ailleurs. Après la fin des travaux, nous retirerons à nouveau la clôture installée pour protéger les serpents. Nous allons mettre en valeur l’espace vital pour différents petits animaux près du barrage en prenant différentes mesures.

3.Fédération de chasse de Luthern

Objectif poursuivi par le projet: nous, les chasseurs, voulons sauver les jeunes animaux sau-vages tués pendant la fauche en prenant des mesures ciblées avec le soutien des élèves. Les agriculteurs-producteurs doivent également être sensibilisés à ce problème par les chasseurs et les élèves. Les élèves doivent pouvoir à l’avenir construire et installer ce type d’épouvantails s’ils ont connaissance d’un terrain qui va être fauché. Les élèves apprennent les mesures à prendre pour protéger et préserver les différents espaces vitaux ainsi que la faune et la flore.

Collaboration des trois organisations citées ci-dessus (chasseurs, agriculteurs, élèves) pour ré-duire le nombre de jeunes animaux tués pendant la fauche. Il s’agit d’un projet qui promeut une action commune intergénérationnelle, englobant toutes les couches de la société. Projet pilote avec une documentation pour tous ceux qui s’engagent contre la mort d’animaux pendant la fauche.

4.Fédération de chasse de Mendrisiotto

Objectif poursuivi par le projet: reboisement d’une zone non boisée pour la biodiversité sur le Poncione di Arzo. Réaménagement des superficies d’exploitation herbagère et structuration des lisières de forêts.

Objet poursuivi par le projet: sauvegarde de la biodiversité. Mise en valeur et réaménagement de l’habitat pour la préservation des espèces faunistiques prioritaires, comme le lièvre et la bé-casse des bois, mais pas seulement. Le projet, en cours de réalisation, ne fournit pas seule-ment des efforts ciblés dans le seul intérêt cynégétique mais, par le biais de travaux simples comme le reboisement de zones non boisées, la reconversion des superficies à l’origine semi-ouvertes, la création de forêts lumineuses et la mise en valeur des bandes de transition entre les forêts et les espace ouverts, il veut favoriser dans le même temps les autres espèces ani-males et végétales, tout en respectant les exigences écologiques similaires.

5.Section des chasseurs de Raschil, Scheid-Domleschg

Objectif poursuivi par le projet: «utschè chantadur Tumleastga» (Oiseaux chanteurs du Domleschg - protection active des oiseaux chanteurs et, simultanément, relations publiques pour l’entretien et la chasse.

Depuis 43 ans, nous nous engageons pour une protection active des oiseaux chanteurs dans l’espace vital du Domleschg, initiée par le président en charge de l’entretien, Alexander Gredig. Il y a 20 ans, nous avons étendu le travail du fond de la vallée au village touristique de Feldis, situé en pleine montagne, le tout en entretenant des relations publiques renforcées. Depuis 2003, nous présentons notre travail avec un panneau d’exposition comprenant les aides à la nidification. Différentes aides à la nidification y sont présentées: pour les oiseaux caver-nicoles avec un toit plat et un toit incliné, pour les oiseaux nichant dans de petites cavi-tés avec des dispositifs fermés ou semi-ouverts, des dispositifs en forme de triangle et de rectangle pour les grimpereaux, les aides à la nidification pour les martinets, les huppes et les galeries de nidification pour la chouette chevêche. Nous avons complété ce travail il y a 5 ans en y adjoignant une offre d’excursion printanière «Parade nuptiale du tétras-lyre sur l’alpage de Feldis (Feldiser Alp)». Cette excursion nous a valu d'être intégré au projet «Enjoy Wildlife Watching » du tourisme suisse. Avec notre stand sur le salon «Fell und Vogel» sur le marché automnal de Feldis, nous parvenons à faire le lien entre l’entretien et la chasse en proposant des aides à la nidification, notice d’information comprise et en présentant des peaux traitées, originaires de la chasse des Grisons.

6.Section des chasseurs de Scuol

Objectif poursuivi par le projet: mesures d’entretien coordonnées dans le paysage rural de la commune de Scuol.

La coordination et collaboration permettent une mise en œuvre plus efficace. La collaboration avec la fondation Pro Terra Engiadina nous permet de ne pas seulement entretenir des liens avec les chasseurs mais aussi avec les habitants, les invités et les organisations de protection de la nature. Les activités sont présentées à un large public. La population est sensibilisée au développement durable conforme à une réserve de biosphère.

La Basse-Engadine dispose d’un des paysages ruraux présentant la plus grande biodiversité dans l’espace alpin. Dans la commune fusionnée de Scuol, les 5 sections de chasseurs com-mencent à entretenir les paysages ruraux conjointement. La fondation Pro Terra Engiadina coordonne les différents travaux et les intègre dans un cadre global. L’accent est mis sur l’entretien des haies, l’entretien de murs secs, l’entretien de sites secs et le défrichement de clairières. Un projet de sauvetage de faons est mis en œuvre après une phase de test et ce dernier doit être étendu l’année prochaine à la totalité de la commune. Dans ce contexte, de nouveaux contacts sont noués avec des organisations de protection de la nature et la popula-tion qui ne chasse pas. L’intégration des travaux permet également de les présenter à un plus large public. Les informations locales pour les clients et la page FB du BKPJV sont ici utilisées régulièrement. Les manifestations de grande ampleur sont annoncées via des communiqués de presse.

7.Association Lu Tsamo (chamois)

Objectif poursuivi par le projet: faire connaître et apprécier la nature et la faune sauvage durant la belle saison afin de responsabiliser et sensibiliser les utilisateurs de dame nature durant la période hivernale. Public cible: touristes, résidents du canton, écoliers.

L’observatoire est déjà en fonction durant la période estivale. La communication au travers de l’observatoire a été mise en place avec les offices de tourisme de la région et les écoles. Actuellement nous avons dynamisé notre projet Observ’Faune par la création d’une mare-souille pour y favoriser les observations de cervidés et le retour naturel des batraciens. Notre future mare est le fruit d’une collaboration avec les écoles de la région. Nous voulons faire participer les écoliers afin de les sensibiliser aux besoins de chaque écosystème. Sensibiliser les enfants en les impliquant à la mise en place du projet fait partie de nos priorités. Un document a également été créé à l’intention des instituteurs de la région sous forme de projet pédagogique.

Afin d’économiser du papier pour notre planète veuillez consulter nos projets sur notre site www.lutsamo.ch .Pour se faire allez sur projet et cliquez sur la page de référence du projet pour le consulter.

 

8.Fédération de chasse Bernhardzell

Objectif poursuivi par le projet: préserver l’étang forestier comme espace vital et lieu de repro-duction pour les amphibiens comme la grenouille rousse, le triton alpestre et le crapaud com-mun ainsi que les libellules et les autres petits animaux. Les environs de l’étang doivent être dégagés au moyen de mesures sylvicoles pour permettre un ensoleillement partiel. Les ro-seaux peuvent pousser en certains endroits pour servir de lieu de refuge, préservé des pertur-bations, pour la faune sauvage. Le marécage adjacent doit accueillir des mégaphorbiaies ty-piques pour ce genre de sites comme fournisseurs de nectar et de pollen.

Dans les années soixante-dix, l’ancien garde-forestier a créé un étang de forêt dans le Grütterwasen (à une altitude de 750 mètres). La surface aquatique mesure env. 200 m2 et les environs ouverts et humides mesurent env. 600 m2. La zone humide est entourée de forêts. La forêt naturelle se compose de milium et de hêtres. L’étang a été nettoyé pour la dernière fois en 1996 avec le soutien de la société de chasse de Bernhardzell. Les roseaux ont été fauchés une fois par an par les services forestiers, avant d'être empilés. Un saule marsault marquant représente un biotope spécial sur les bords de l’étang. Depuis sa création, cette zone est clôtu-rée par du fil de fer aux treillis diagonaux. Un coin barbecue a été créé près de cette zone. Cette forêt appartient aux personnes domiciliées dans la commune de Saint-Gall.