JavaScript ist in Ihrem Browser deaktiviert. Ohne JavaScript funktioniert die Website nicht korrekt.
Top

Actuel

Le prix « Conservation cynégétique 2013 » va à la Société de chasse Neudorf dans le canton de Lucerne

01. May 2013

Lors de sa seconde attribution, le jury du prix cynégétique de ChasseSuisse a choisi le meil-eur des dix importants projets proposés de conservation de la nature. Le lauréat de cette année est celui de la Société de chasse de Neudorf (LU). Il montre de façon exemplaire comment l'agriculture et la chasse peuvent aller de pair. Le prix « Conservation cynégétique » est décerné chaque année par la fédération faîtière des chasseurs suisses aux meilleurs et aux plus innovants projets en faveur de la diversité des espaces vitaux et des espèces.

Pour la deuxième fois, au début de cette année, ChasseSuisse a demandé aux quelque 30 000 chasseresses et chasseurs suisses de lui soumettre leurs projets de conservation cynégétique. Les projets d’entretien de la nature et de l’environnement sont une composante importante de la chasse. A la fin du mois de mai, dix dossiers en provenance de toutes les régions de Suisse avaient été transmis au jury. Ces projets témoignent de la grande diversité de l’engagement des chasseurs en faveur de la nature.

Le premier prix de CHF 5‘000 – offert par le Conseil international de la chasse et de la conservation du gibier (CIC) – va au projet de mise en réseau « Penser aux interconnections et agir concrète-ment » de la société de chasse de Neudorf (LU). Cette dernière a entrepris de nombreuses revalo-risations environnementales en coopération étroite avec Fritz et Lukas Hüsler, deux frères chasseurs et gérants du domaine agricole Römerhof. Les mesures vont de la réalisation de plusieurs étangs pour la survie et un développement ciblé du crapaud calamite, à la pose de nichoirs pour cigogne et à la réouverture et la restauration d'un ruisseau mis sous terre. Les gérants du domaine sont en outre les co-initiateurs du projet de mise en réseau Michelsamt, le plus grand en son genre dans le canton de Lucerne.

Le deuxième prix de CHF 3‘000 va au projet « Papillon de roche / sorcière de montagne, Val Müs-tair » de la société Turettas de Müstair (GR). Le papillon de roche est fortement menacé en Suisse et il ne trouve presque plus aucun espace vital adéquat. Grâce à la favorisation d'emplacements de pelouse sèche et de soins à la forêt, un habitat convenable a été créé pour les espèces de papillons menacées sur une zone d'environ 30 000 m2. Plus de 300 heures de travail ont été requises. Les premières observations de papillons de roche indiquent une réussite du projet. En outre, de petits oiseaux couvant et de petits rongeurs bénéficient du travail accompli.

Le troisième prix de CHF 2‘000 va au projet «Roveraccio» de la société de chasseurs Pairolo Sonvico, de Sonvico (TI). Dans une zone extrêmement broussailleuse sur une colline au-dessus de Sonvico, cette société a éliminé avec beaucoup d'efforts les plantes et le bois indésirables. Elle a ainsi recréé un espace vital pour le gibier (cerf, sanglier, lièvre). De nombreuses espèces de plantes, de fleurs, de champignons, ainsi que des myrtilles et des arbustes sauvages y prospèrent à nouveau.

Le prix de reconnaissance de CHF 1‘000 est attribué au projet « Sauver les jeunes animaux sauvages » de la fondation « Animaux sauvages, nature, paysage et vie », de Turgi (AG). Lors d'une campagne d'information annuelle par un dépliant, les  chasseurs/ chasseresses et les agriculteurs/agricultrices sont sensibilisés et informés sur la protection ciblée des jeunes animaux sauvages. En outre, la communication et la coopération entre chasseurs et agriculteurs est ainsi améliorée. Le sauvetage des jeunes animaux sauvages avant le fauchage représente un pensum énorme de travail volontaire.

Les visiteurs du site Internet de ChasseSuisse (www.jagdschweiz.ch) ont pu évaluer les projets et voter pour le prix du public. Le prix du public de cette année, d’une valeur de CHF 1'500, a été offert par la revue « Schweizer Jäger ». Il va au projet cynégétique «Hünizug» du « Groupe de chasse et de protection » Dirräwald, de Silenen (UR). Celui-ci lutte contre la perte de surface où les animaux peuvent aller brouter dans la région de Silenen. 

Le jury est composé de Mirjam Ballmer, Pro Natura, de Patrick Durand, directeur de ECOTEC envi-ronnement SA à Genève, de Pierre Mollet, biologiste diplômé, Station ornithologique de Sempach, de Andreas Moser, biologiste et rédacteur de NETZ NATUR SRF, et de Hanspeter Egli, président de ChasseSuisse. Ce jury a évalué les projets en fonction de critères précis : l’initiative et la contribution des chasseurs, la dimension et la durée, les effets sur la faune sauvage, l’implication et la participation du public, ainsi que les relations publiques. Les gagnants doivent utiliser les prix rem-portés pour proroger ou développer leurs projets.


Download dossiers de projets (PDF)

  1. Patriziato di Biasca e societa cacciatori Diana Di Biasca: Studie Lärchenwald auf der Alpe di Albèa und der Alpe di Cava
  2. Jagdgesellschaft Wängi-Heidelberg: Aufwertungsmassnahmen im Vernetzungskorridor
  3. Jagdgesellschaft Kriens-Horw-Schattenberg: Schutz der Waldameisen
  4. Stiftung Wildtiere, Natur, Landschaft und Leben: Rettet die jungen Wildtiere
  5. Jagdgesellschaft Kriens-Grüebli: Sanierungsprojekt Dorschneiweiher
  6. Società Turettas: Felsenfalter / Berghexe Val Müstair
  7. Jagd- und Hegegruppe Dirräwald: Verbuschung, Verlust von Äsungsflächen
  8. Società Cacciatori Pairolo Sonvico: „Roveraccio“ Lebensraumaufwertung für Wildtiere 
  9. Società Cacciatori Dana Gambarognese: Wiederherstellen von Alpweiden
  10. Jagd Neudorf: „vernetzt denken – konkret handeln“ (Realisierung von Tümpeln zur Förderung der Kreuzkröte / Nisthilfe für den Storch / Realisierung Mehlschwalbenturm)

ChasseSuisse est soutenue par: